AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Le temps n'efface pas les bons souvenirs

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
I'm Jamie Wilson

avatar


Messages : 101
Points RPG : 34
Date d'inscription : 14/09/2011
Age : 31



MessageSujet: Le temps n'efface pas les bons souvenirs   Mer 5 Oct - 6:35

Jamie se tenait devant la maison de Christabel et il n'en revenait pas. Elle habitait vraiment ici ?! Ce n'était plus une maison, mais un manoir! Il y avait de quoi loger au moins dix personnes ! Il jeta un coup d'oeil sur la boîte au lettres, histoire de vérifier qu'il ne s'était pas trompé de maison. L'étiquette indiquait bien le nom Birchwood. Aucun doute donc sur la demeure. De toute façon, le quartier était composé de maisons toutes plus grandes les unes que les autres.
Il savait que Chris avait toujours aimé le confort et avait toujours eu un penchant vers les goûts de luxe. Elle devait être comblée. Il ignorait ce que faisait son mari, mais il devait bien gagner sa vie !


Un coup de chance que le portail était ouvert ! Il avait laissé sa voiture-qui paraissait ridicule face à cette démonstration de richesse- à l'extérieur de la propriété et était rentré en se demandant s'il y avait caméras ou gros chiens méchants. Il aurait peut-être du appeler avant de venir. Si ça se trouve elle n'était même pas là. Cependant il y avait une voiture dans l'allée. Peut-être était-ce la sienne. Et quelle voiture ! Il avait bien fait de laisser son épave dehors !
Plus il avançait, et plus il était rassuré de constater que les chiens n'étaient pas au rendez-vous.
Il se redit encore une fois qu'il aurait du appeler avant de débarquer. Comment allait-elle réagir en le voyant ? Cela faisait dix ans qu'il ne l'avait pas revu face à face. Ils s'étaient échangés des photos, avaient correspondu par écris que ce soit par mails ou lettres, mais ne s'étaient jamais retrouvés ensemble. Il espérait qu'elle le prendrait bien !


Heureusement que les parents de Chris habitaient toujours à la même adresse, c'est-à-dire non loin des siens. Lorsqu'il leur avait rendu visite, ils leur avaient donné l'adresse de leur fille en lui expliquant qu'elle était aujourd'hui mariée et mère. Il sentit aussi que la situation était tendue entre eux mais ne chercha pas à la comprendre. Il n'était pas là pour les mettre mal à l'aise ou avoir des détails croustillants sur la vie de leur fille. Le seul fait de les revoir lui fit plaisir, et il était certain que cela fut partagé.


Arrivé devant la porte, il hésita. Son cœur cognait comme un dératé, et une chaleur l'avait submergé. Et s'ils n'avaient plus du tout de points communs ? Elle avait été sa meilleure amie, mais était-ce toujours le cas ? Elle était dorénavant épouse et maman...plus rien à voir avec la fille populaire et intrépide qu'il connaissait. Mais peut-être se trompait-il. Il espérait sincèrement que cette même fille fofolle, rieuse, tête de mule, casse-pieds, forte et fragile en même temps était toujours présente. Et elle se trouvait derrière cette porte. Mais qu'attendait-il pour sonner ? Il regarda la sonnette, puis fit demi-tour. Il devrait mieux appeler avant de venir. Son mari était peut-être présent. Ils étaient peut-être en famille. Et il dérangerait sûrement. Cependant, il était venu lui faire la surprise. Elle ne serait plus vraiment la même par téléphone.
Il se dirigea à nouveau vers la porte. Il était arrivé jusqu'ici. Il n'allait pas se dégonfler !
Son doigt se dirigea tout seul vers la sonnette.


Trop tard. Il ne pouvait plus reculer. L'appréhension augmenta. La porte allait s'ouvrir et Dieu seul sait devant qui il allait se retrouver ! Il était tellement nerveux ! Il enleva ses lunettes de soleil, puis le remit, puis les enleva de nouveau. Soudain la porte s'ouvrit....
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Admin
One Last Chance

Messages : 1145
Points RPG : 34
Date d'inscription : 16/04/2011
Age : 30
Localisation : Los Angeles



Le Parchemin
Pouvoir(s):
Race: Sorcier
Disponibilité RP: OPEN

MessageSujet: Re: Le temps n'efface pas les bons souvenirs   Sam 8 Oct - 1:34

Christabel ne remercierait jamais assez son patron de lui avoir accordé ses mercredis depuis que la petite Honoria était entrée à la grande école. Cela lui permettait de s’occuper de sa fille et de la maison aussi, parce que malgré les apparences la famille Birchwood n’était pas si riche que cela. Ils pouvaient se permettre d’habiter cette magnifique demeure parce que tout le monde participait. Il fallait dire que sur six habitants, cinq avait un salaire. Et Chris adorait prendre soin de sa petite famille, ce qui l’amusait souvent. Enfin la jeune femme repensait souvent au moment où sa vie avait basculée et au fait qu’elle n’aurait jamais imaginé devoir s’occuper de toute une tribu alors que de base elle ne s’imaginait pas véritablement maman. Ainsi comme tous les mercredis, Belle s’était levée et avait préparé un petit-déjeuner pour tout le monde, mis la table dans la salle à manger pour qu’ils soient tous ensemble. Son beau-père avait dégusté sans lui dire merci, pour changer, Sawyer et Ethan avaient ensuite filer au travail et à l’école, quant à Kendall et Honor, elles étaient parties pour une journée entre fille, ce qui permettrait à la future maman de ranger la maison.

Elle était en train de faire la vaisselle, quand la sonnette de retentit. La brune n’attendait pourtant personne, et aucun membre de sa famille ne sonnait pour entrer. Ils avaient tous une clé ou au pire savait que l’on pouvait rentrer par le jardin, dons la porte en verre se trouvait face à la jeune femme. Étonnée, Chris abandonna son éponge sur le plan de travail, s’essuya les mains, et se dirigea vers la porte d’entrée. Sans s’attendre une seconde à ce qui se trouvait derrière, l’assistante ouvrit pour se retrouver face à un homme, très beau, grand et à l’air plus que familier. Il lui fallu un moment pour fouiller dans ses souvenirs mais cela ne pouvait être que son imagination. Son ami d’enfance ne lui avait jamais dit qu’il était de retour au pays, et même si c’était le cas comment aurait-il eu sa nouvelle adresse. Mais par acquit de conscience, elle demanda.

« Jamie ? C’est…c’est toi ?! »

Cela pouvait paraître stupide comme interrogation ou même comme réaction, mais cela faisait tellement longtemps qu’ils ne s’étaient pas vu que Christabel n’aurait pu jurer qu’il s’agissait de lui. Cet homme lui ressemblait, en plus vieux cela va sans dire mais il y avait un quelque chose de différent dans son regard. La sorcière essaya de trouver dans sa mémoire à quand remontait leur dernière entrevue, leur dernier mail, leur dernière lettre échangée. Cela faisait si longtemps, elle avait l’impression que cela remontait à une telle éternité. Elle ne souvenait même plus si elle lui avait dit qu’elle allait avoir un bébé, enfin un deuxième, qu’elle avait eu un diplôme finalement. Mon dieu tant de chose avait changé depuis le lycée, depuis qu’ils étaient inséparables. Leurs parents auraient rêvé de les marier pour unir leurs deux familles et ce genre d’inepties. Et Belle l’avait envisagé plusieurs fois, mais ils n’avaient pas vraiment les mêmes aspirations dans la vie, et elle l’aimait bien trop comme amie pour tout gâcher. D’autant plus qu’aujourd’hui à part sa vie maritale qui n’était pas tout à fait au beau fixe, Chris n’échangerait sa vie pour rien au monde. Un peu bêtement elle attendit la confirmation de ses doutes avant de se laisser à exploser de joie de le revoir et par surprise en plus. Parce que sauter au cou d’un parfait inconnu pouvait être mal prit ou mal interpréter.

▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬


But you know, you know, you know I wanted, I wanted you to stay 'Cause I needed I need to hear you say That I love you I have loved you all along And I forgive you For being away for far too long So keep breathing 'Cause I'm not leaving you anymore Believe it Hold on to me and, never let me go Keep breathing 'Cause I'm not leaving you anymore Believe it
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
I'm Jamie Wilson

avatar


Messages : 101
Points RPG : 34
Date d'inscription : 14/09/2011
Age : 31



MessageSujet: Re: Le temps n'efface pas les bons souvenirs   Mer 12 Oct - 0:28

Lorsque la porte s'ouvrit, Jamie se retrouva devant Chris. Il pu constater que le temps de l'adolescence était bien loin maintenant, que ce soit pour lui que pour elle ! Ils avaient évolué tous les deux chacun dans leur coin. La femme qui se tenait devant lui n'avait plus rien de l'adolescente qu'il avait connu. Son corps avait changé, sûrement dû à sa grossesse. Et d'ailleurs, quelle ne fut pas sa surprise lorsqu'il remarqua qu'elle était enceinte ! Les Hellington lui avait dit qu'elle avait un enfant, mais pas qu'elle en attendait un deuxième ! Mais elle était toujours aussi belle, aussi pimpante.
Un silence s'installa, très court, leur permettant l'un et l'autre de s'observer. Il crut voir le doute dans son regard. Ne le reconnaissait-elle pas? Lui, aurait pu se présenter, la saluer... Mais il ne savait que dire. Il restait à observer la femme qui se tenait devant lui.

Elle brisa enfin le silence. Le doute se confirmait. Ou peut-être était-elle sous le choc de le revoir ?

-J'ai tant changer que ça ?! Répondit-il en souriant.

Forcément qu'il avait changer, tout comme Chris. Mais il l'aurait reconnu tout de même dans la rue. L'aurait-elle reconnu elle ?

-Bien sûr que c'est moi. Bon c'est vrai que la barbe change peut-être mon visage, dit-il en passant une main sur sa joue.

Je suis désolé de débarquer comme ça. J'aurai peut-être dû te téléphoner avant.

Il espérait vraiment qu'il ne dérangeait pas. Si elle était occupée, il serait partit bien sûr. Mais il était tellement content de la revoir. Il ne voulait pas repartir tout de suite. Il attendait la suite. Allait-elle le congédier gentiment ? Le renvoyer ? Peut-être n'avait-elle pas envie de le revoir. Il était vrai qu'il avait cessé de correspondre avec elle...Elle lui en voulait alors peut-être ? Ou bien il allait pouvoir entrer chez elle, et discuter de leurs vies respectives, ressasser les souvenirs du passé...
Toujours un peu nerveux, il n'arrêtait pas de tripoter ses lunettes de soleil.

Il espérait vraiment qu'elle était toujours la même. Être épouse et mère pouvaient vous changer, mais dans le fond vous restez la même non ? Les années étaient là aussi. Dix ans ce n'était pas rien ! La personnalité d'une personne pouvait évoluer mais elle ne changeait pas. Normalement, il se tenait donc devant la fille populaire du lycée, avec quelques années en plus...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Admin
One Last Chance

Messages : 1145
Points RPG : 34
Date d'inscription : 16/04/2011
Age : 30
Localisation : Los Angeles



Le Parchemin
Pouvoir(s):
Race: Sorcier
Disponibilité RP: OPEN

MessageSujet: Re: Le temps n'efface pas les bons souvenirs   Jeu 13 Oct - 1:59

Christabel se détendit et fit apparaître un grand sourire sur son visage lorsque Jamie s’interrogea sur son changement d’apparence. Non, évidement qu’il n’était pas passé à totalement autre chose dans son apparence mais la jeune femme s’était si peu attendue à le voir à sa porte que cela lui paraissait irréel, de fait elle avait dû s’assurer qu’elle n’était pas simplement en train d’halluciner sa présence. Il blagua ensuite à propos de sa barbe et il fallait avouer que oui cela le vieillissait drôlement, mais Belle n’était pas mieux de son côté avec son ventre arrondi aussi se contenta-t-elle de rigoler doucement en secouant la tête. Il s’excusa ensuite de débarquer à l’improviste mais la jeune maman s’en moquait bien, maintenant qu’il était là, elle comptait bien le garder un moment avec elle.

« Non pas du tout, je suis très contente que tu sois là ! »

Se disant la juriste s’approcha et passa ses bras autour de son cou pour une étreinte rapide. C’était si bon de le revoir. Chris avait perdu beaucoup de gens avec sa grossesse, ses amis de l’université pour commencer, ses parents, et finalement les autres personnes qui n’était pas d’accord avec sa façon de faire, alors retrouver Jamie sur le pas de sa porte, il n’y avait pas de plus beau cadeau. Elle recula ensuite et ouvrit plus grand la porte et se mit sur le côté pour l’inviter à entrer. Face au jeune homme se trouvait un escalier de bois et à sa droite le salon avec un canapé et deux fauteuils encadrant la télé. Un piano à queue dans un des coins et une cheminé un peu après. Les murs étaient blancs et les nombreuses fenêtres faisaient rayonner le tout.

« Entres, je t’en prie. Installe-toi. Tu veux quelque chose, un café ou un thé ? »

C’était bizarre de l’accueillir comme une grande personne. Normalement ils sonnaient à peine pour rentrer chez l’autre et ensuite ils couraient se cacher dans la chambre et passait des heures à discuter ou à ne rien faire que compter les défauts du plafond. C’était si loin tout ça, maintenant ils étaient adulte et avec des vies où ils devaient se montrer responsables. Une console derrière le canapé montrait d’ailleurs une bonne partie des portraits de famille des Birchwood, rappelant à Chris que pour sa part cela faisait bien longtemps qu’elle avait choisi de se comporter en adulte.

▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬


But you know, you know, you know I wanted, I wanted you to stay 'Cause I needed I need to hear you say That I love you I have loved you all along And I forgive you For being away for far too long So keep breathing 'Cause I'm not leaving you anymore Believe it Hold on to me and, never let me go Keep breathing 'Cause I'm not leaving you anymore Believe it
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
I'm Jamie Wilson

avatar


Messages : 101
Points RPG : 34
Date d'inscription : 14/09/2011
Age : 31



MessageSujet: Re: Le temps n'efface pas les bons souvenirs   Sam 29 Oct - 5:59

Lorsque Chris lui sourit enfin, il fit un bon dans le passé en un rien de temps. Ce sourire lui était tellement familier, avec ses petites fossettes tellement craquantes ! Il lui sourit en retour et l'accueillit contre lui le temps d'une accolade. Il était rassuré de constater qu'il ne dérangeait pas et qu'elle était heureuse de le revoir. Son cœur en était gonflé de joie.
Elle l'invita ensuite à l'intérieur et en entrant, il ne put retenir un sifflement admiratif. Tout était classe, que ce soit la décoration, le piano, les meubles. Et impeccablement rangé de surcroît ! Peut-être même un peu trop à son goût ! Heureusement il y avait tout de même un côté chaleureux dans cette pièce mais pas autant que chez les Hellington.

-Je n'en reviens pas que tu vives ici ! C'est immense !


Il se demandait combien de pièces composaient cette demeure.

Il se sentait même légèrement mal à l'aise. Il n'avait pas l'habitude de ce genre de maison, lui qui avait vécu dans une cabane sur la plage. Il avait peur de salir, de casser quelque chose. Il vit la cheminée et se dit que les soirées froides devaient être agréables dans cette pièce.
Il s'approcha ensuite du piano qui était lustré comme il fallait. Il évita de le toucher de peur de laisser des traces de doigts.

-Tu en joues toujours ? demanda-t-il.

La surdouée du lycée avait tenté de lui apprendre quelques morceaux simples mais Jamie n'était pas assez patient pour ça. Et pourtant sa mère disait toujours qu'il avait l'oreille musicale, mais il était fainéant ! C'était vrai. Il n'avait pas la patience pour apprendre à jouer d'un instrument de musique. Il s'amusait seulement de temps en temps à faire quelques percussions.

Il se dirigea ensuite vers des photos. Il y avait beaucoup de portraits. Sur certaines il y avait Chris avec un autre homme (Jamie en déduisait qu'il s'agissait de son mari ), sur une autre, on pouvait la voir avec une petite fille, toute mimie.

-C'est ta famille ? Je suppose que c'est ton mari... Pas mal, pas mal, dit-il dans un demi sourire.

Chris avait toujours eu un faible pour les blonds. Et Jamie devait admettre qu'elle avait choisit un bel homme, mais en aurait-il été autrement avec elle ? Déjà au lycée, elle sortait avec des mecs loin d'être moches. Remarque, pour Jamie c'était la même chose. Parfois même, il n'avait rien demandé, et les filles le draguaient. C'était d'ailleurs souvent dans ce cas là. Jamie n'était pas un grand séducteur.

-Tu es certaine que je ne dérange pas ? Tu es toute seule ?


Il ne souhaitait pas spécialement rencontrer son mari tout de suite. Il voulait la garder pour elle encore un peu. Il venait à peine de la retrouver, ce n'était pas pour qu'on la lui reprenne tout de suite. Il voulait apprécier totalement ces retrouvailles, pouvoir retrouver leur complicité. Et ce n'était pas en présence du mari que cela se passerait !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Admin
One Last Chance

Messages : 1145
Points RPG : 34
Date d'inscription : 16/04/2011
Age : 30
Localisation : Los Angeles



Le Parchemin
Pouvoir(s):
Race: Sorcier
Disponibilité RP: OPEN

MessageSujet: Re: Le temps n'efface pas les bons souvenirs   Sam 5 Nov - 1:44

Christabel fut passablement touchée que la première chose que remarque Jamie en entrant dans la pièce soit le piano. Elle lui pardonna du coup de ne pas lui répondre quant à ce qu’il voulait boire et repensa à sa passion pour cet instrument. Enfin au début c’étaient surtout ses parents qui avaient voulu qu’elle en joue et qui l’avaient plus ou moins forcée à prendre des cours mais Belle ne le regrettait pas. L’enfant qu’elle était alors avait apprit à aimer ce clavier blanc et noir, l’odeur des cordes après le passage de l’accordeur et sa couleur laquée. Et puis cela allait tellement bien avec son image de petite fille parfaite et première de la classe. Chris hocha donc vivement la tête de façon positive avec un grand sourire. Oui elle en jouait encore et même toutes les semaines mais elle n’était pas la seule dans la maison à ce servir de l’instrument. En effet c’était en toute logique que la jeune maman avait apprit à sa fille à pianoter, et puis il ne fallait pas oublier son beau-père Andrew, lui aussi était capable de faire sortir de très jolies mélodies de l’instrument, cela tombait bien car il lui appartenait tout de même.

Dans un petit sursaut, l’assistante referma enfin la porte et lorsqu’elle se retourna elle ne fut pas surprise de trouver son meilleur ami penché sur les photos de famille. Elle fut amusée par son commentaire sur Sawyer. Que croyait-il, Chris avait toujours eu très bon goût en matière d’homme, forcément que le père de ses enfants était beau, plein de charme et avec un sourire à faire fondre un iceberg. Un peu comme Jamie en somme, la barbe en moins. Belle se demanda si le jeune homme avait toujours autant de succès auprès de la gente féminine, s’il avait une femme ou une famille puisqu’il ne portait pas d’alliance. Encore une fois il s’inquiéta de savoir s’il ne dérangeait pas.

« Tu crois que je te mentirais sur ça. Tout le monde est à l’extérieur, et je suis censée faire le ménage, mais aujourd’hui il se fera tout seul ! »

Elle leva les yeux au ciel et prit Jamie par le bras pour le faire asseoir sur le canapé. Christal quant à elle se posa sur la table basse et garda les mains de son ami dans les siennes.

« Ça me fait tellement plaisir de te voir ici. Tu n’as jamais répondu à mon dernier mail, je pensais que tu étais fâché. »

Cela avait d’ailleurs fait beaucoup de peine à la juriste, elle avait relu plusieurs fois sa réponse pour chercher ce qu’elle avait pu mal dire ou mal écrire mais rien ne lui sautait aux yeux. Et après tout, Jamie avait peut-être une vie bien remplie où il se trouvait. On avait aussi pu lui dire de mauvaise chose sur le compte de la demoiselle et malgré tout même en la connaissant croire tout et n’importe quoi de ce qu’on racontait. Parce que Christabel n’était pas stupide, quand sa grossesse était devenue publique, dirons-nous, de nombreuses rumeurs avaient couru sur son compte, ce qui expliquait aussi en partie que de nombreuses ‘amies’ l’aient soudainement lâchée. Mais pour le moment la future mère n’avait aucune envie de repenser à ces heures douloureuses.

▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬


But you know, you know, you know I wanted, I wanted you to stay 'Cause I needed I need to hear you say That I love you I have loved you all along And I forgive you For being away for far too long So keep breathing 'Cause I'm not leaving you anymore Believe it Hold on to me and, never let me go Keep breathing 'Cause I'm not leaving you anymore Believe it
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
I'm Jamie Wilson

avatar


Messages : 101
Points RPG : 34
Date d'inscription : 14/09/2011
Age : 31



MessageSujet: Re: Le temps n'efface pas les bons souvenirs   Lun 14 Nov - 5:54

Chris le rassura encore une fois sur le fait qu'il ne dérangeait pas, et l'invita à venir s'asseoir sur le canapé. Jamie était soulagé. Il n'aurait pas à rencontrer son mari, ou qui que ce soit de sa famille. Comme souhaité, il l'aurait pour lui seul l'espace d'un instant.
Elle vint s'asseoir en face de lui, tout en gardant ses mains dans les siennes. Lui aussi ne voulait pas briser ce contact. Ils s'étaient retrouvés, et il appréciait la douceur et la chaleur de ses mains.
Penché vers lui, elle lui avoua sa crainte.
Comment aurait-il pu être fâché contre elle ? Mais il se sentait aussi embarrassé, car il n'avait jamais voulu qu'elle pense cela de lui.

-Fâché ? Pourquoi aurais-je été fâché ? Lui répondit-il en se penchant à son tour vers elle.

Il ne pouvait lui en vouloir d'avoir pensé cela. Après des années de silence, il aurait réagit de même à sa place. Du moins, il se serait posé certainement des questions.

-Je n'ai pu te répondre, tout simplement parce que ma boîte mail a été piraté. J'ai du créer une autre adresse, mais j'avais perdu tous mes contacts...


Idiot n'est-ce pas ? Jamie n'était pas vraiment du genre technologie, internet, ordinateur, gadgets, etc... Mais de nos jours, la communication par e-mail est très pratique, et quasi essentielle. C'est sûrement l'une des seules choses qu'il apprécie vraiment dans les nouvelles technologies. Mais forcément, il y a aussi les inconvénients : les virus. Et manque de pot, cela lui était tombé dessus !

-Bien sûr, cela ne m'excuse pas complètement, j'aurai pu écrire à l'adresse de tes parents, et t'expliquer les choses...Seulement, ma vie a été plutôt mouvementée, et j'ai pas mal bougé. J'ai beaucoup pensé à toi. Je me demandais ce que tu devenais...mais je n'ai pas pris le temps de t'écrire à nouveau, et j'en suis désolé.


Jamie n'était pas du genre à s’épancher sur ses réflexions, et sentiments. Mais il lui devait bien une explication. De toute façon, il ne se confiait qu'à Christabel, et encore, quelque fois il lui fallait tout de même lui tirer les vers du nez.

-Mais je ne t'imaginais pas ainsi je dois dire, continua-t-il dans un demi sourire. Je te voyais avocate renommée...ayant un ou plusieurs amants, ou encore juge et épouse.
Tu as apparemment trouvé l'homme qu'il te fallait, et j'en suis heureux pour toi. Tu as l'air d'avoir tout réussi : tu as une famille, et regardes où tu vis !


Il y avait seulement quelque chose qui le dérangeait un peu. Jamais il n'aurait vu Chris en tant que femme au foyer. Bon évidemment, elle était enceinte, donc ne pouvait travailler. Mais il se demandait si elle était devenue du genre cocooning.

-Et ton mari, il fait quoi dans la vie ?


Il voulait en savoir plus tout de même sur l'heureux élu. Il avait beau être bel homme, cela ne faisait pas tout !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Admin
One Last Chance

Messages : 1145
Points RPG : 34
Date d'inscription : 16/04/2011
Age : 30
Localisation : Los Angeles



Le Parchemin
Pouvoir(s):
Race: Sorcier
Disponibilité RP: OPEN

MessageSujet: Re: Le temps n'efface pas les bons souvenirs   Mar 15 Nov - 4:01

Christabel haussa un sourcil de surprise. Elle avait pensé à beaucoup de choses durant toutes ses années mais jamais au fait que Jamie ait pu de se faire hacker son adresse mail. Cela lui paraissait presque irréel et même un peu inventé à la dernière minute. Mais elle fit le choix de ne pas interroger son ami sur ce propos. Il avait peut-être une véritable excuse qu’il était trop honteux d’avouer ou bien aussi bête cela soit-il celle-ci était la vraie. Après tout son ami d’enfance avait toujours eu à ses yeux un petit côté boulet qu’elle trouvait des plus adorables. Il enchaina sur le fait que ce n’était pas assez pour justifier son absence de nouvelle mais que sa vie avait été du genre mouvementé. Belle pouvait comprendre, elle savait à quel point il pouvait être difficile d’aller vers les autres à certains moment de sa vie, quand on est prit dans un tourbillon d’évènement par exemple. Avec un sourire tendre la blonde répondit.

« C’est pas grave. »

Finalement le sujet de la conversation redevint sa vie actuelle à elle. Chris n’en attendait pas moins, si Jamie pouvait se montrer très secret en ce qui le concernait il n’en restait pas moins curieux surtout en ce qui concernait la demoiselle, et pour le coup cette dernière ne pouvait que le comprendre. Il quittait une étudiante de Harvard pour retrouver une mère et épouse sans plus aucune ambition professionnelle, il y avait de quoi être choqué. Enfin même si techniquement Chris n’était pas une femme au foyer, elle ne travaillait juste pas le mercredi. D’accord elle ne deviendrait jamais le grand procureur dont elle avait rêvé mais Christal se plaisait dans son travail, les avantages des juristes sans trop d’inconvénients. En revanche elle ne comprenait pas l’obsession de Jamie avec la maison. C’était sa deuxième remarque sur la maison. Et sur Sawyer. Chris rigola et remit en place une mèche de cheveux.

« Il est mécano et pour ta gouverne je ne suis pas avocate mais je travailles pour l’un des plus grand cabinet de la ville et l’un des meilleurs avocat du pays ! »

La future maman n’avait rien perdu de son ego et on pouvait voir cette petite étincelle de fierté dans son regard alors qu’elle parlait de son travail. D’accord il lui avait fallu revoir ses exigences à la baisse quand elle était tombée enceinte mais Belle ne s’en sortait pas plus mal comme ça. Elle avait une famille, certes pas parfaite mais cela suffisait amplement à son bonheur compte tenu du fait que ses propres parents avaient choisi de la renié parce qu’elle ne rentrait plus dans les cases de la petite fille parfaite.

« Et tu apprendras que la maison n’est pas encore à moi. Va falloir que mon beau-père décide de lâcher la rampe pour ça ! »

Bien sûr l’assistante disait cela avec humour pour faire comprendre que la maison ne lui appartenait pas, mais sinon elle n’avait aucune envie qu’Andrew meurt. Il avait beau la détester, elle ne lui souhaitait tout de même pas de finir au cimetière, elle avait encore un brin d’espoir qu’un jour ils s’entendraient.

▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬


But you know, you know, you know I wanted, I wanted you to stay 'Cause I needed I need to hear you say That I love you I have loved you all along And I forgive you For being away for far too long So keep breathing 'Cause I'm not leaving you anymore Believe it Hold on to me and, never let me go Keep breathing 'Cause I'm not leaving you anymore Believe it
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
I'm Jamie Wilson

avatar


Messages : 101
Points RPG : 34
Date d'inscription : 14/09/2011
Age : 31



MessageSujet: Re: Le temps n'efface pas les bons souvenirs   Ven 18 Nov - 23:40

Mécano ? Jamie s'attendait plutôt à un cadre ou médecin ou quelque personne qui gagne bien sa vie. Ce n'est pas qu'un mécanicien gagnait mal sa vie, mais certainement moins bien qu'un médecin. Il se demanda alors comment elle l'avait rencontré. Lors d'une réparation de sa voiture ? La cliente qui tombe amoureuse de son mécanicien ? Possible...
Au moins, Chris travaillait tout de même dans le juridique. Cela le rassura. Il ne pouvait imaginer qu'elle soit femme au foyer. Elle était trop active pour cela. Et puis toujours cet esprit de justice. Jamie était content qu'elle travaille dans un cabinet, qui en plus était réputé. Il se demandait seulement quel était son poste exactement dans le cabinet.

Elle expliqua ensuite que ce n'était pas sa maison, mais celle de son beau-père. Ils vivaient donc avec lui ? Etrange.

-Et il vit ici avec vous ? Ce n'est pas un peu bizarre ?


C'est vrai ! Pourquoi vivre chez ses parents si l'on gagnait sa vie correctement ? Il n'y avait personne d'autres à la maison, donc le beau père ne devait pas être dépendant de quelqu'un, ou handicapé. Cela aurait pu être une raison.
Bon, certes, ils avaient une belle maison, mais même si sa mère avait une telle demeure, jamais Jamie ne vivrait avec elle. Déjà, il était hébergé chez elle en attendant de trouver un appartement, et un boulot, et il sait parfaitement qu'il ne pourrait vivre avec elle. Elle avait ses habitudes, lui les siennes. Même s'il l'aimait, leurs personnalités n'étaient pas tout à fait compatibles pour vivre sous le même toit.

-Je suis hébergé chez ma mère, et je peux te dire que ce n'est pas facile tous les jours ! Tu la connais. Elle a toujours été protectrice, et elle n'a pas changé.


Quelques fois, c'en était étouffant ! Et rajoutons en prime sa maladie... Mais Christabel l'ignorait. Et il n'allait pas s'étendre sur ce sujet tout de suite, histoire de ne pas troubler ces retrouvailles. Il aurait tout le temps de le lui dire une autre fois.

-Bon et toi alors, tu fais quoi au juste dans le cabinet d'avocats ? Et une chose m'intrigue : comment as tu rencontré ton mari ?

Dans un garage, comme il l'avait pensé ? Via un cercle d'amis en commun ? Par hasard ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Admin
One Last Chance

Messages : 1145
Points RPG : 34
Date d'inscription : 16/04/2011
Age : 30
Localisation : Los Angeles



Le Parchemin
Pouvoir(s):
Race: Sorcier
Disponibilité RP: OPEN

MessageSujet: Re: Le temps n'efface pas les bons souvenirs   Lun 21 Nov - 1:47

Christabel ne sut pas trop quoi répondre lorsque Jamie lui demanda si ce n’était pas un peu étrange de vivre avec son beau-père. Si dans le fond, ils étaient en Amérique et pas en Chine où l’on doit s’occuper de ses parents ou de ceux de son mari mais les choses s’étaient faites comme cela et finalement la jeune femme ne s’imaginait pas autrement. Dans un appartement hors de prix en ville avec juste Sawyer et Honoria. Cela lui paraissait presque illogique. Mais en conséquence elle ne savait pas trop quoi dire à son ami d’enfance pour expliquer la situation. Chris n’eut de toute façon pas à le faire car le brun continua mais rien de ce qu’il ajouta n’aida Belle pour défendre sa cause. Il vivait seulement temporairement chez sa mère et ils avaient déjà envie de se taper dessus. D’accord Jamie n’avait pas utilisé ces termes exacts cependant on pouvait deviner une situation dans ce genre. De fait elle préféra se taire et ne pas tendre un bâton pour se faire battre. Visiblement son ami était d’humeur à juger, mais il ne faudrait pas qu’il le soit trop ou il apprendrait comment Christal recevait ce genre de personne ?

La curiosité de son interlocuteur se reporta sur son travail au cabinet d’Allan et la future mère se sentait bien plus à l’aise sur ce terrain de discussion, son métier elle pouvait en parler pendant des heures jusqu’au saouler tout le monde mais sans que cela l’affecte elle. Et puis Jamie voulu savoir comme elle et Sawyer s’était connu. Et bien sa curiosité était bien développée aujourd’hui et puis il passait un peu du coq à l’âne mais la demoiselle se ferait un plaisir de lui répondre. Malgré le gros cliché que représentait sa rencontre avec son mari, elle trouvait cela assez romantique et mignon.

« En fait je suis l’assistante d’Allan Davis, tu dois le connaitre, c’est lui qui représentait la famille Malone, tu sais ceux tuer par ce grand chef d’entreprise. Donc en gros je m’occupe des dossiers, j’assiste aux audiences, aux entretient avec les clients, je fais les recherches et puis je discute avec lui de ce qu’il faut faire, c’est vraiment passionnant, surtout que depuis le temps que je travaille pour Allan, il a confiance en moi et me confie beaucoup de responsabilité, et puis ça me permet de m’occuper de ma famille ! »

Chris espérait assez que cela suffirait à satisfaire la curiosité de Jamie, car même si la blonde aimait être le centre d’attention et faire l’objet de tant d’intérêt, elle n’aimait pas le fait que son ami soit seulement pour faire son enquête. Elle lui retournerait l’interrogatoire, juste pour voir. Belle devait encore parler de son historie avec Sawyer, le début de leur aventure était des plus banales, le reste un peu moins mais aujourd’hui ils commençaient à rentrer dans les statistiques et surtout les prédictions de leur entourage ce qui ne plaisait pas du tout à la juriste. Elle refusait de donner naissance à son bébé alors que son couple battait de l’aile. Soit ils seraient réconciliés d’ici là, soit ils seraient divorcés. C’est un peu nerveuse qu’elle commença son histoire.

« Et puis bah avec Sawyer on s’est rencontré à son garage, ma voiture à eu un souci et c’était le plus proche, je l’ai tout de suite trouvé beau. Un sourire nostalgique s’afficha sur les lèvres de Christal. Il m’a dragué comme s’il était un don juan, c’était marrant mais j’ai quand même accepté d’aller diner et j’ai bien fait puisqu’au final c’est l’homme de ma vie. Mais assez parlé de moi, qu’est-ce que tu as fais toi pendant toutes ses années ?! »

La jeune maman se rendait bien compte qu’elle avait l’air d’esquiver les choses mais elle s’en moquait bien, elle aussi était curieuse après tout. Qu’avait-il bien pu se passer dans la vie de Jamie pour qu’il ne trouve pas cinq minutes pour lui écrire un petit mail ?

▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬


But you know, you know, you know I wanted, I wanted you to stay 'Cause I needed I need to hear you say That I love you I have loved you all along And I forgive you For being away for far too long So keep breathing 'Cause I'm not leaving you anymore Believe it Hold on to me and, never let me go Keep breathing 'Cause I'm not leaving you anymore Believe it
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
I'm Jamie Wilson

avatar


Messages : 101
Points RPG : 34
Date d'inscription : 14/09/2011
Age : 31



MessageSujet: Re: Le temps n'efface pas les bons souvenirs   Jeu 24 Nov - 23:35

Tel qu'il l'avait deviné, Chris avait rencontré son époux lors d'une visite pour sa voiture. Il sourit lorsqu'elle évoqua cette rencontre. Cela paraissait tellement cliché, et pourtant, le coup de foudre existait bel et bien. Comme quoi, le hasard pouvait bien faire les choses ! Il pensa alors à Laila, et son cœur se serra. Pour lui aussi, l'amour lui était tombé dessus. Mais malheureusement, cela ne s'était pas passé aussi bien que pour son amie. Sa gorge se serra car il savait qu'il ne la reverrait plus jamais...et qu'il l'aimait toujours autant. Tout ça à cause d'un père trop autoritaire, et conservateur.
Chris le tira de ses pensées, en le questionnant à son tour. Cela était le juste retour des choses. Il avait son curieux jusqu'ici, elle ne pouvait qu'en faire autant !

-J'ai voyagé Chris, grâce à l'océan !


Son amie connaissait sa passion par la grande bleue. Et il lui avait envoyé quelques mails à certaines de ses escapades lorsqu'il travaillait encore sur le paquebot.

-Je ne sais pas si tu te souviens, mais j'ai travaillé sur un paquebot. Enfin plusieurs. J'ai fait ça pendant trois ans. Ensuite j'ai vogué aux quatre coins du monde, avec un ami. Nous avions pu acheter un voilier, et nous avons accompli tous deux notre rêve.


Il lâcha les mains de son amie inconsciemment, car il appuyait ses propos avec elle. Rien que de parler de cette expérience, il ressentait à nouveau l'excitation, le bonheur, qu'il avait ressenti.

-J'ai vu des paysages magnifiques ! Indescriptibles ! A t'en couper le souffle. J'ai rencontré des personnes formidables, qui ont à peine de quoi vivre, mais malgré tout souriant, chaleureux et accueillant. Mais j'ai aussi vu des choses révoltantes et qui te fait honte d'appartenir à l'espèce humaine.
Mais j'ai surtout fait corps avec l'océan. C'est grâce à lui si nous avons découvert des endroits paradisiaques. Evidemment, ce n'était pas de toute repos tous les jours. On a essuyé quelques tempêtes. Je t'avoue que j'ai eu peur une fois. La tempête avait duré quatre jours, et nous étions épuisés, notre radio ne fonctionnait plus, ni notre GPS. Nous étions malades, car nous n'avions rien mangé depuis deux, trois jours, mais nous tenions bon. Nous avions arrêté de lutter contre elle, et avions dévié. Tout ce qui comptait : éviter que le voilier ne bascule.


Il prit une pause, repensant à cette expérience pénible et terrifiante. Mais après avoir survécu à pareille tempête, on ne se sentait que plus fort.

-Après coup, je pense que l'on a bien agit. Mais on a eu aussi de la chance. La mer aurait pu nous engloutir, mais ce ne fut pas le cas. Nous avons survécu, et le sentiment que l'on a lorsque le soleil revient enfin, et que la mer se calme, est indescriptible.


Pour Jamie, l'océan les avait testé, comme il le fait pour beaucoup d'embarcations. Ils avaient tenu bon, et avaient réussit le test. Mais il n'allait pas parler de ça, elle le prendrait pour un fou.

-Après avoir bourlingué pendant plus d'un an, on s'est posé sur l'île de la Réunion. J'ai vécu là bas deux ans et demi. Et me voilà de retour en Amérique !


Jamie voulait éviter le sujet Laila. Il ne se sentait pas encore capable d'en parler. Il décida alors de revenir à Chris.

-Tu sais, je suis content pour toi. Tu as trouvé l'homme de ta vie, tu es mère, et tu as un métier qui te passionne. Tu sembles avoir une vie équilibré, et stable...


Bien que ce ne soit pas le genre de Jamie d'avoir une vie stable, vu qu'il a toujours eu la bougeotte, il l'enviait tout de même un peu. Etre avec la personne que l'on aime et fonder une famille... Jamie avait été à deux doigts de faire de même, et cela lui avait plu.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Admin
One Last Chance

Messages : 1145
Points RPG : 34
Date d'inscription : 16/04/2011
Age : 30
Localisation : Los Angeles



Le Parchemin
Pouvoir(s):
Race: Sorcier
Disponibilité RP: OPEN

MessageSujet: Re: Le temps n'efface pas les bons souvenirs   Lun 28 Nov - 23:26

La réponse de Jamie ne fut pas surprenante, Christabel l’avait toujours entendu dire qu’il voulait parcourir le monde, être une sorte de Christophe Colomb des temps modernes. Il lui avait tellement rabâché pendant l’adolescence que finalement savoir qu’il avait réussit à réaliser son rêve lui plaisait beaucoup et elle pouvait donc plus facilement lui pardonner de l’avoir zappé dans l’histoire. Avec attention, Belle écouta avec une grande attention le reste des paroles de son ami. Effectivement maintenant qu’il en parlait, la jeune femme se souvenait que Jamie avait travaillé sur un gros bateau. Mais elle ignorait qu’ensuite il avait pu se payer un voilier pour être maitre de sa destination, de son destin. Cela faisait rêver. Voguer sur les mers, ne vivre selon aucun code, aucune règle. Cela devait être grisant. La future mère écouta son ami lui parler de tout ce qu’il avait vu de beau comme de déroutant ou injuste. Il semblait si passionné par ce qu’il racontait, cela lui mettait du baume au cœur. Chris n’aurait jamais l’occasion de faire toutes ses choses, elle n’aurait par exemple jamais le loisir de se rendre à Paris, elle en avait pourtant tellement rêvé, mais il fallait faire des choix dans la vie. Belle avait choisi sa famille et Jamie l’aventure. Le passage à propos de la tempête transporta littéralement la demoiselle au milieu de l’océan, elle vivait l’historie que racontait son interlocuteur et trouva cela encore plus extraordinaire de le voir là assit dans son salon.

« Bon sang c’est incroyable ! »

Fit Christal en posant la main sur son cœur qui battait la chamade en imaginant tout ce que son ami avait dû traverser. C’était un survivant en un sens. Le court passage sur la Réunion, fit rêver Chris qui se demanda alors si Jamie l’aurait invité à passer ses vacances là-bas en gardant le contact à travers les années. Un séjour dans une île paradisiaque, voilà ce qu’il fallait à Andrew pour se dérider un peu. Une idée à garder sous le coude, pensa la jeune femme.

Un sourire s’afficha ensuite sur les lèvres de la femme enceinte, le jeune homme trouvait qu’elle avait réussi sa vie, ce n’était pas tout à fait faux mais ce n’était pas non plus tout à fait vrai. Le pauvre s’il savait qu’elle possédait des pouvoirs magiques, que son mari courait le démon et qu’elle avait dû élever les jumeaux, il n’utiliserait surement pas le terme ‘’stable ‘’ pour parler de sa vie.

« Oui on peut dire ça comme ça. Être mère à 18 ans c’est pas vraiment source d’équilibre mais je ne regrette pas d’avoir gardé mon bébé. Enfin si tu as vu mes parents, tu as dû te rendre compte que leur vision des choses diffère légèrement de ta conclusion. »

Elle ne voyait pas comment il avait pu avoir son adresse autrement qu’en allant voir les Hellington et de fait s’il avait évoqué son nom, Jamie avait probablement entendu des choses en tout genre sur son compte. Chris ne comprenait toujours pas la réaction de ses parents, comment pouvait-on rejeter son enfant de la sorte ?! Elle ne pourrait jamais faire ça à Honoria et même pas à Kendall et Ethan alors qu’ils n’étaient pas ses enfants. Même son beau-père restait complice avec Sawyer malgré l’animosité qu’il éprouvait pour Belle. Et visiblement la mère de Jamie ne lui en voulait pas d’avoir prit le large pour autant d’années puisqu’elle l’avait recueilli à ce jour. Il ne devait y avoir que ses parents à elle pour être aussi insensible et attachés aux apparences. On ne se demandait pas ensuite, pourquoi Chris ne les voyait qu’une fois par an. Ils avaient le choix entre Thanksgiving, Noël et le jour de l’an. Le reste de l’année, la juriste était simplement orpheline.

▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬


But you know, you know, you know I wanted, I wanted you to stay 'Cause I needed I need to hear you say That I love you I have loved you all along And I forgive you For being away for far too long So keep breathing 'Cause I'm not leaving you anymore Believe it Hold on to me and, never let me go Keep breathing 'Cause I'm not leaving you anymore Believe it
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
I'm Jamie Wilson

avatar


Messages : 101
Points RPG : 34
Date d'inscription : 14/09/2011
Age : 31



MessageSujet: Re: Le temps n'efface pas les bons souvenirs   Sam 17 Déc - 23:16

Jamie avait transmis son enthousiasme et sa peur à son amie. Elle semblait à la fois surprise et émerveillée de ce qu'avait pu vivre notre marin. Lui aussi en restait encore aujourd'hui surpris. Il n'arrivait pas à croire tout ce qui s'était passé ces dix dernières années. Mais tout ceci lui semblait loin maintenant. Cela appartenait à une autre vie. Une nouvelle page se tournait, et qui sait ce qui l'attendait à la cité des anges ! Vivre dans une telle ville était aussi une aventure avec ses risques et ses dangers. Pour Jamie, cela semblait beaucoup plus dangereux et difficile de vivre ici que sur l'océan. Sur l'eau, vous étiez libre. Pas d'obligations ; à part celles qui vous permettaient de vivre tout simplement. Pas de futilités, même si vous n'étiez pas seul sur le bateau. Il n'y avait pas de temps à perdre pour des propos qui ne servaient à rien.
Même s'il était natif de Los Angeles, Jamie n'avait jamais été très à l'aise en société. Il préférait en petit comité avec quelques amis, dont Chris. Sur l'île de la Réunion, il avait monté sa propre entreprise de plongée et de voile, mais cela lui convenait, même s'il avait à faire à des touristes pas toujours simples. Généralement, cela se terminait par une annulation car Jamie avait été trop franc avec eux. Il n'avait jamais voulu perdre son temps avec des cons.

Chris confirma ensuite qu'elle avait bel et bien trouvé une certaine stabilité. Lorsqu'elle parla de ses parents, il n'y avait pas de déception dans sa voix, ni de rancune. Mais Christabel était experte pour cacher son jeu. La connaissant, il savait bien que cela devait lui peser tout de même. Étant fille unique, elle avait été tout de même proche de sa famille, même si elle les avait testée plus d'une fois.


-Tu sais tes parents ont toujours été fiers d'eux mêmes et de toi. Tu étais leur petite fille modèle. Même si tu as fait quelques erreurs à l'adolescence, ce n'était pas bien grave pour eux, puisque tu continuais d'être une élève parfaite. Mais j'imagine bien que de tomber enceinte et de devenir mère à 18 ans, cela n'était pas vraiment prévu au programme. Pour eux, tu te destinais à devenir une grande avocate ou juge.


Il fit une courte pause, puis reprit.

J'ai vu tes parents en effet, et je pense que tu leur manques, surtout à ton père. Mais ils sont trop fiers pour faire le premier pas vers toi, et venir s'excuser.

Il s'adossa contre le canapé et continua le regard dans le vide.


-C'est complètement absurde. Vous êtes une famille, chacun d'entre vous est là, dans la même ville, mais par fierté vous ne pouvez être ensemble. Le pire, c'est que vous vous aimez les uns les autres...


Son père étant parti il y a de ça bien des années, il ne lui restait plus que sa mère. Et bientôt elle s'en irait, cela était inévitable. Dans quelques mois ? Des années ? Jamie l'ignorait. Mais il se retrouvera un jour sans famille. Alors il trouvait la situation des Hellington vraiment absurde car ils étaient bien vivants mais n'en profitaient pas.


-Il faut profiter tant qu'il est encore temps.


Jamie avait dit cette phrase plus pour lui que pour son amie. Il avait passé dix ans de sa vie loin de sa mère et aujourd'hui il la retrouvait malade. Jamais il n'avait prévu un tel scénario. Ce n'était pas la peine de se dire « si javais su... ». Il ne fallait pas regretter ses choix. Mais aujourd'hui, il contait bien être aux côtés de sa mère et de lui faire preuve d'amour, même s'il n'était pas très doué pour ces choses là.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Admin
One Last Chance

Messages : 1145
Points RPG : 34
Date d'inscription : 16/04/2011
Age : 30
Localisation : Los Angeles



Le Parchemin
Pouvoir(s):
Race: Sorcier
Disponibilité RP: OPEN

MessageSujet: Re: Le temps n'efface pas les bons souvenirs   Sam 24 Déc - 3:07

Le fait que Jamie prenne la défense de ses parents irrita quelque peu Christabel qui n’aimait principalement pas de parler d’eux. C’était bien beau d’avoir des aspirations pour son enfant mais on ne pouvait quand même pas lui en vouloir de faire ses propres choix et de mener sa vie comme il l’entend. Ce n’était pas parce que Chris aimerait voir sa fille devenir médecin qu’elle la renierait si cette dernière décidait de se tourner vers la danse du ventre. Hors ses parents lui avait bel et bien tourné le dos, refusant même de venir à son mariage ou de faire un cadeau de naissance à leur petite fille. Alors qu’on ne vienne pas ensuite lui dire qu’il fallait les comprendre, on ne se remet pas comme ça de ses déceptions. Cependant la jeune femme se doutait bien qu’avec ce qu’avait vécu Jamie sur les océans, sa vision des choses diffère sensiblement et aussi parce qu’au fond il possédait tout simplement l’esprit de famille. Ce qui était admirable mais un peu naïf pour Belle. Au alors c’était que toutes ses années lui d’elle, lui avaient fait oublier le caractère de Chris.

Son ami d’enfance confirma ensuite que les Hellington l’avait aidé à la retrouver et il cru bon d’ajouter que Christal manquait particulièrement à son père. Probablement pas tant que ça, sinon il serait venu la voir, lui aurait téléphoné ou quelque chose. Belle n’était pas non plus totalement fermée à des réconciliations, seulement elle ne voyait pas pourquoi elle serait celle qui ferait le premier pas, ce n’était pas la future mère qui avait coupé les ponts alors la brunette s’en lavait les mains. Ses parents pouvaient dire ce qu’ils voulaient pour ne pas avoir l’air d’être les méchants de l’histoire, au fond ils devaient bien savoir qu’ils se mentaient aussi à eux-mêmes. Plongée dans ses propres réflexions, Christabel n’écouta que d’une oreille distraite l’argumentaire de Jamie sur la famille et l’importance d’être ensemble, ce genre de discours ne l’avait de toute manière jamais intéressée. Ainsi la juriste secoua les mains pour chasser ce sujet de discussion.

« Ouais t’as le droit d’y croire mais je connais mais parents, s’ils ne viennent pas c’est pas par orgueil. Pour toi c’est facile ta mère est adorable et elle t’aime. Bref, tu ne m’as pas dis si tu voulais boire ou manger quelque chose. J’ai fais des muffins, les enfants adorent ça. »

Chris ne remarqua pas qu’elle avait utilisé ce terme au pluriel tant elle avait l’habitude de considérer Ethan et Kendall comme des gamins. Ils n’avaient plus dix ans et le lui faisaient assez souvent comprendre mais c’était plus fort que la demoiselle. Ils restaient des bébés à ses yeux, au même titre qu’Honor et malgré les plaintes, cela les arrangeait assez souvent. Et pour accompagner sa phrase Belle replaça son sourire de parfaite hôtesse sur se lèvres en attendant la réponse de son ami. En espérant bien sûr qu’il ne s’étendrait pas plus longtemps sur le sujet de la famille et des parents, sous peine de se retrouver en tête à tête avec la porte d’entrée.

« Sinon j’ai des biscuits et puis à boire j’ai a peu près tout ce que tu veux ! »

Toute la famille aimait effectivement bien boire, qu’il s’agisse Honoria avec ses nombreux jus de fruits trouvables uniquement à L.A ou Andrew et ses vins de partout dans le monde, en passant par les autres hommes de la maison et leur whiskey, Kendall n’étant pas en reste avec ses cocktails, elle prenait même des cours pour apprendre à les faire. Autant dire que Chris était prête pour n’importe quelle demande de la part de Jamie.


▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬


But you know, you know, you know I wanted, I wanted you to stay 'Cause I needed I need to hear you say That I love you I have loved you all along And I forgive you For being away for far too long So keep breathing 'Cause I'm not leaving you anymore Believe it Hold on to me and, never let me go Keep breathing 'Cause I'm not leaving you anymore Believe it
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
I'm Jamie Wilson

avatar


Messages : 101
Points RPG : 34
Date d'inscription : 14/09/2011
Age : 31



MessageSujet: Re: Le temps n'efface pas les bons souvenirs   Sam 14 Jan - 5:04

Jamie comprit qu'ils en resteraient là pour l'instant concernant les parents de Chris. Elle lui avait bien comprendre qu'elle ne désirait plus en parler. Et il respectait cela. L’évocation de sa mère lui fit un pincement au cœur. Elle était adorable certes, mais avait aussi ses défauts. Mais cette phrase, balancée pour défense fit ressortir en lui sa culpabilité. Sa mère l'aimait, et il l'aimait en retour. Mais tout ce qu'il avait trouvé à faire était de partir, fuir... Il ne lui avait pas assez montré cet amour. Évidement, il était encore temps de se rattraper. Il n'empêche qu'il se sentait mal vis à vis de son passé.
Finalement, cela ne lui plus guère qu'elle réagisse ainsi. Sa situation n'était pas idyllique comme elle pouvait le croire ! Ce n'était pas si facile que ça !Et il était persuadé que ses parents l'aimaient toujours ! Mais il n'allait pas envenimer la situation. Christabel avait un sacré caractère, et Jamie était plutôt du genre franc. Cela donnait quelques fois de vives discussions qui pouvaient tourner en disputes. Il serait dommage d'en arriver là pour leurs retrouvailles ! Il décida donc de passer le sujet, tout comme son amie.


-Je ne dis pas non à un café, et je suis bien curieux de connaître le goût de tes muffins !


Il ne l'avait jamais vu cuisiner puisqu'ils s'étaient séparés jeunes. Il se demandait donc si elle était bonne cuisinière.
Soudain, un détail lui revint.


-Oh ! J'avais oublié. J'ai amené des photos, dit-il en souriant.

Il sortit de la poche intérieur de sa veste quelques photos.



-Tiens regarde, c'est nous...


La photo les représentait tous deux, dix ans de moins, lors d'une soirée lycéenne. Ils étaient côte côte, en faisant une grimace chacun vers le photographe.


-Je ne sais même plus qui a prit cette photo !


Il la laissa regarder un instant puis en montra deux autres.


-Sur celle-ci, je suis sur le voilier. C'est mon ami et coéquipier qui a prit la photo.

On pouvait voir Jamie, vêtu d'un short, lunettes de soleil, casquette, menant le gouvernail et faisant un signe de la main vers son coéquipier.


-La mer était belle ce jour là. Nous étions dans le pacifique. Et sur l'autre photo, je suis sur l'île de la Réunion avec des amis.

Ils étaient tous assis sur la plage, en bermuda ou maillot de bain pour les filles. Il y avait six personnes, dont des personnes blanches et des personnes de couleur. Derrière eux on pouvait voir le reste de la plage avec les cocotiers et quelques cabanes en bois. Evidemment, il y avait aussi Laïla, mais il ne la mentionna pas particulièrement. Il avait d'autres photos d'elle seule, et d'eux deux mais il les avait laissé dans une boîte chez sa mère.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Admin
One Last Chance

Messages : 1145
Points RPG : 34
Date d'inscription : 16/04/2011
Age : 30
Localisation : Los Angeles



Le Parchemin
Pouvoir(s):
Race: Sorcier
Disponibilité RP: OPEN

MessageSujet: Re: Le temps n'efface pas les bons souvenirs   Dim 15 Jan - 22:24

Comme Jamie lui donnait une réponse positive pour les muffins, Christabel commença à se lever pour aller jusqu’à la cuisine. Elle avait hâte de pouvoir montrer à son amie à quel point elle était bonne cuisinière et femme au foyer, même si elle travaillait. Mais c’était aussi pour prouver, que ses choix de vie ne l’empêchaient pas d’être une personne accomplie. D’accord Jamie ne lui demandait pas de compte ni d’être parfaite ou quoi que ce soit mais si au moins à lui elle pouvait prouver qu’elle était heureuse et pleinement épanouie dans ce rôle de mère et d’épouse qu’elle s’était choisi, alors ses parents en entendrait parler. Alors bien sûr utiliser son ami d’enfance ainsi n’était pas très juste envers lui mais peut-être que par la suite, en échange d’information et se trouvant toujours face à un mur de la part des Hellington il comprendrait que ces gens ne s’intéressaient pas autant à leur fille qu’ils le disaient. Mais cela apporte toujours plus de se faire passer pour la victime.

Mais à peine avait-elle rejoint le couloir qui longeait l’escalier principal pour aller à la cuisine que le marin interrompis son parcours. Il sortit quelque chose de sa veste et le lui tendit. Chris revint sur ses pas et attrapa alors une photo la représentant au moins douze ans plus tôt, elle n’aurait su dire avec exactitude de quand datait l’image mais Belle estimait leurs premières années de lycée. Immédiatement un sourire amusé fleuri sur ses lèvres. Ils s’amusaient tellement à l’époque, l’insouciance se lisait dans les grimaces des deux adolescents.

« Olala moi non plus ! »

Répondit Christal quant à savoir qui avait bien pu les photographier. Jamie enchaina avec des photos de son bateau et lui à la barre, il avait l’air heureux et totalement dans son élément, la juriste fut touché de le voir épanouie parce qu’à dire vrai là tout de suite il ne respirait pas la joie. Il souriait avait un visage enjoué mais il manquait cette petite étincelle qu’elle avait aperçu furtivement alors qu’il lui contait son périple. Vint ensuite une photo d’un groupe de gens, son ami figurait parmi eux. Le décors était paradisiaque, l’île de la Réunion, rien que le nom faisait rêver.

« C’est magnifique, quand je pense que le plus loin que j’ai fais c’est l’autre bout du pays…viens on va prendre le café dans la cuisine et tu vas continuer de me parler de tes promenades en mer ! »

Elle le prit par la main en lui rendant ses photos de l’autre et le guida jusqu’à la pièce susnommée. Le parquet en bois foncé faisait ressortir la tapisserie bleue. Tout le côté gauche était occupé par la cuisine en elle-même, four, plaques et compagnie. Un plan de travail central portant bien son nom complétait le tout alors qu’à droite se trouvait une table ronde et plusieurs chaises, lieu sacré pour le petit déjeuner de la famille Birchwood.

« Assied toi. » Fit-elle avec un sourire.

▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬


But you know, you know, you know I wanted, I wanted you to stay 'Cause I needed I need to hear you say That I love you I have loved you all along And I forgive you For being away for far too long So keep breathing 'Cause I'm not leaving you anymore Believe it Hold on to me and, never let me go Keep breathing 'Cause I'm not leaving you anymore Believe it
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
I'm Jamie Wilson

avatar


Messages : 101
Points RPG : 34
Date d'inscription : 14/09/2011
Age : 31



MessageSujet: Re: Le temps n'efface pas les bons souvenirs   Lun 16 Jan - 2:04

Jamie entra dans la cuisine, content d'avoir réussit à changer de conversation. Montrer des photos avait permis de passer à autre chose, et l'atmosphère s'était totalement détendue. Il vint s'asseoir à la table, où il ne doutait pas qu'il s'agissait du lieu de rassemblement familial. Jamie était peut être un homme étrange car il aimait la cuisine. Pour lui, cela restait un endroit chaleureux. Pourtant on peut penser que c'est un endroit banal. Pas pour lui. Il aimait discuter avec sa mère autour d'un café dans sa cuisine. Elle était maîtresse des lieux et y excellait. C'était aussi l'endroit familial, peu ouvert aux étrangers. Les invités restaient généralement dans le salon. Seuls les êtres proches étaient généralement conviés dans la cuisine. Et Jamie aimait découvrir les cuisines de chacun. Celle de Chris était spacieuse, évidemment, comme le reste de la maison. Mais elle était aussi ensoleillée, ce qui était loin d'être désagréable. Il y avait tout un tas d'objet sur le plan de travail servant plus ou moins à la cuisine, mais cela restait encore ordonné.
Il avait juste du mal avec la tapisserie bleue, qui pour lui, refroidissait un peu la pièce.


-Je pourrai très bien t'y emmener un jour...sur l'île de la Réunion, dit-il en l'observant préparer la table.

Elle était à l'aise dans cette pièce, connaissant tous les recoins. Elle semblait dans son élément. Jamie ne douta pas alors un instant quant à ses talents de cuisinière, cela avant même de goûter aux muffins.


-Bon, pour commencer, je pourrai juste t'emmener faire un tour en mer. Et après, si tu accroches, on pourrait augmenter la distance, se donner des objectifs. Tu es déjà monté sur un voilier ?


Même si la passion de Jamie était l'océan et les bateaux depuis tout petit, ils n'avaient jamais fait de voile ensemble. Adolescente, cela ne tentait pas vraiment Christabel, et de toute façon, il était trop jeune pour partir seuls.
Il aimerait tellement lui faire partager sa passion, lui montrer vraiment les sensations d'une promenade en mer. En parler était bien, le vivre était mieux. Et puis, si elle avait déjà eu une expérience, il espérait qu'elle avait été bonne. Dans ce cas, ils pourraient très bien se faire quelques virées ensemble. Dans le cas contraire, il tenterait tout de même de la faire remonter sur un voilier.


-Remarque, il y a aussi l'avion pour parvenir jusqu'à la Réunion. Je pourrai te faire découvrir la gastronomie, te montrer des petits coins paradisiaques encore peu fréquenté par les touristes, de présenter à mes amis, te faire goûter le meilleur rhum de toute l'île, t'indiquer les bons petits commerces et les bistros sympa. J'accepte même ton mari ! Je serais votre guide personnel !


Ce serait vraiment trop beau de pouvoir retourner là bas, en compagnie de sa meilleure amie.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Admin
One Last Chance

Messages : 1145
Points RPG : 34
Date d'inscription : 16/04/2011
Age : 30
Localisation : Los Angeles



Le Parchemin
Pouvoir(s):
Race: Sorcier
Disponibilité RP: OPEN

MessageSujet: Re: Le temps n'efface pas les bons souvenirs   Mer 18 Jan - 23:21

Christabel ne pouvait nier que la perspective de voyager sur une île paradisiaque plus petite en taille que l’état de Californie la tentait plus que de raison. Qui ne rêvait pas de ce genre d’escapade en même temps ?! Rassemblant tasses, sucre, café et gâteau, la belle parcourait sa cuisine et posait le tout devant Jamie qui s’était assit. Elle en profita aussi pour ouvrir la porte fenêtre qui donnait sur la petite cour derrière la maison pour faire entrer le soleil. Son ami d’enfance enchaina sur le fait de commencer par une simple promenade en mer. Avait-il son voilier amarré dans la Marina de la cité des Anges ? Cette conversation prenait un tour intéressant comparé à la précédente, se dit Chris avec amusement.

« Je suis montée une fois sur un bateau mais il n’y pas bouger du port. »

C’était d’ailleurs durant l’été où elle avait rencontré Sawyer. Une de ses amies de l’université voyageait le long de la côte et avait insisté pour voir Belle lors de son escale à Los Angeles. L’adolescente avait accepté malgré son appréhension, elle ne se voyait pas avec le pied marin. Et le repas avait eu lieu sur le pont du yacht et cela résumait la seule sortie en mer de la demoiselle. Pourtant elle était une sorcière associée à l’eau, cela ne devrait pas lui poser de problème d’être sur son élément. Cristal continua en versant finalement le café chaud dans les tasses et s’assit enfin elle aussi. Elle prit deux cuillers de sucre et un peu de crème dans le sien.

« Oui ça pourrait être pas mal pour les vacances, mais je doute que ça se fasse dans l’immédiat. Honoria, ma fille voudra aussi venir, donc il faut attendre les vacances scolaire, d’ici là j’aurai accouché et partir à l’autre bout du monde avec un nourrisson c’est pas l’idéal. Et là je ne parle même pas du prix que ça nous couterait. Et on ne peut pas vraiment se le permettre. »

Chris avait horreur de briser ainsi le petit rêve de Jamie mais la future mère avait apprit à ne pas s’emporter trop vite et tirer des plans sur la comète de cette façon allait à l’encontre de ses habitudes. Et puis cela ne servait à rien de prévoir quelque chose qui n’arriverait jamais, pas parce que la juriste ne voulait pas mais simplement parce qu’elle ne pouvait pas, en tout cas pas dans l’immédiat.

« Mais j’adorerais qu’on fasse des promenades dans le coin. Ne serait-ce que pour passer un peu de temps tous les deux. »

Nuança-t-elle avec un sourire pour que son ami ne se prenne pas un refus catégorique dans la tête. Il n’avait que de bonnes intentions après tout. Mais cela montrait une nouvelle fois que leurs vies avaient pris des chemins totalement différents.

▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬


But you know, you know, you know I wanted, I wanted you to stay 'Cause I needed I need to hear you say That I love you I have loved you all along And I forgive you For being away for far too long So keep breathing 'Cause I'm not leaving you anymore Believe it Hold on to me and, never let me go Keep breathing 'Cause I'm not leaving you anymore Believe it
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
I'm Jamie Wilson

avatar


Messages : 101
Points RPG : 34
Date d'inscription : 14/09/2011
Age : 31



MessageSujet: Re: Le temps n'efface pas les bons souvenirs   Dim 12 Fév - 3:19

Le projet de JAmie semblait peut-être un peu trop ambitieux. Et Chris, en mère de famille responsable le lui fit gentiment comprendre.
Certes, partir en mer avec un nourrisson n'était pas vraiment envisageable. Et une petite fille qui n'en a pas l'habitude non plus.
Mais Jamie était vraiment prêt à faire découvrir le plaisir de la voile à Chris, ainsi qu'à ses enfants et son mari. Encore fallait-il trouver un voilier !


-Mais j'y compte bien ! On a pas mal de temps à rattraper ! dit-il en buvant une gorgée de café. Mais tu sais, mon projet de vous faire découvrir l'île,
je le garde en tête. Cela ne se fera pas tout de suite, mais de toute façon, on a le temps maintenant.
Bon par contre, il va me falloir une guide car en dix ans je pense que Los Angeles a bien changé ! Ca peut paraître fou, mais je me sens complètement perdu même
si j'ai vécu mon enfance dans cette ville.


Il prit un muffin et le goûta. Il laissa échapper un "Mmmmmm" de plaisir et de surprise.

-Mais c'est super bon ! dit-il la bouche pleine.

Il but un peu de café par dessus et reprit :


-Alors là tu m'épates ! J'espère que tu m'inviteras à manger ! dit-il en plaisantant. Ceci dit, je suis pas mal non plus en cuisine !
J'excelle dans la préparation du Cari, plat typiquement Réunionais !
dit-il fièrement.

Et puis si jamais il avait l'occasion de lui en préparer un plat, il serait tranquille car elle ne pourrait pas vraiment comparer avec d'autres.


-Je pourrai t'en faire goûter un jour. Encore faut-il que je trouve les ingrédients.

Il reprit un muffin, mais en se disant que ce serait le dernier. Il ne voulait pas paraître pour un morfal, ou gourmand. Et puis, il fallait bien en laisser
pour les autres !


-Au fait, est ce que tu es restée en contact avec les autres ? Je pense à Jon, Emy, Tom, Simon, Vic...

Jamie et Christabel n'avaient pas forcément eu les même amis durant leur adolescence mais ceux-ci faisaient partis de leurs amis en communs. Il se demandait bien
Ce qu'ils étaient devenu. Jon, était un pourri gâté, mais tellement drôle. C'était le premier à faire l'imbécile. Que faisait-il maintenant ? Cadre ? Banquier ?
Et Emy avait un rire incroyable. Le genre de rire contagieux ! D'ailleurs, à l'époque Jamie avait eu un faible pour elle.
Tom et Simon étaient des jumeaux, des vrais. Combien de fois ils s'étaient amusés à piéger les autres !
Vic, quant à elle, Jamie avait eu beaucoup de mal avec elle car elle avait un humour spécial. Mais les gars appréciaient sa compagnie. Jamie avait eu un clash
avec elle, puis tout s'était très bien passé ensuite.
Il se demandait même si certains profs qu'il avait apprécié (et ils n'étaient pas nombreux) enseignaient toujours.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Admin
One Last Chance

Messages : 1145
Points RPG : 34
Date d'inscription : 16/04/2011
Age : 30
Localisation : Los Angeles



Le Parchemin
Pouvoir(s):
Race: Sorcier
Disponibilité RP: OPEN

MessageSujet: Re: Le temps n'efface pas les bons souvenirs   Dim 19 Fév - 1:17

Jamie n’eut pas l’air trop déçu que Christabel l’ait rapidement fait redescendre sur terre à propos du voyage à la Réunion mais il sembla se contenter de balade dans la région. Après tout c’était aussi bien pour apprendre à tout ce petit monde à se tenir en mer. Tous n’avaient pas l’expérience du marin. Il s’extasia ensuite sur le goût du muffin et l’ego de Belle brilla un instant. D’accord jeune elle ne se serait jamais imaginer en cuisinière talentueuse ou capable de ressentir de la fierté à en être une mais en s’installant chez les Birchwood elle n’avait pas eu d’autre choix que de s’y mettre à fond. Juliet était un véritable cordon bleu, alors aucun membre de la famille n’aurait supporté très longtemps des plats tous préparés ou à emporter très longtemps. Son ami d’enfance se vanta ensuite de se débrouiller aussi dans le domaine.

« J’adorerais goûter ta cuisine, j’aime toujours autant la nourriture du monde ! »

Fit-elle en croquant à son tour dans un gâteau avant que son ami ne finisse le plat. Ce qui ne serait pas au goût d’Honoria mais bon. Le brun se désespéra cependant de trouver tous les ingrédients nécessaires à la préparation de son plat, mais vu la taille de la ville se serait bien un drame. Christal le lui prouverait en lui faisant redécouvrir la ville. Cela lui ferait tellement plaisir de passer du temps à parcourir L.A avec son meilleur ami, comme au bon vieux temps. Et visiblement la future maman n’était pas la seule à être nostalgique du passé. Jamie s’informa des relations que Chris pouvait encore avoir avec les membres de leur groupe du lycée. A part les cartons de photos de l’époque, la jeune femme devait avouer qu’il ne lui restait plus grand-chose.

« Non pas des masses, je croise Tom régulièrement parce que c’est un client du cabinet, mais il me traite vraiment comme une pure secrétaire. Il n’a plus rien du rigolo qu’il était à l’époque. Du coup je sais que Simon est partie vivre en Europe, il a suivi sa femme qui est anglaise ou irlandaise je sais plus. »

La blonde marqua une pause, triturant sa petite cuiller, elle ne savait pas comment annoncer la dernière nouvelle qu’elle avait concernant leur ami à Jamie. Elle se mordit la lèvre intérieure et déclara finalement.

« Et puis … Emy est décédée, il y a à peu près 5 ans. »

Cela n’avait jamais été le grand amour entre elle et Christabel, parce que pour la jeune maman, la belle Emy lui avait toujours fait de l’ombre attirant elle aussi facilement les regards des hommes. Mais en recevant le fairepart pour son enterrement, elle avait tout de même eu un pincement au cœur. Il y avait peu de personne de leur adolescence à l’église et encore moins au cimetière, personne de leur groupe sauf elle. Et Chris ne s’en étonnait pas trop, après l’université, Emy était partie à la fac et n’avait plus donné beaucoup de nouvelle. D’après les murmures, la juriste avait cru comprendre que son amie avait mal tourné mais elle n’avait pas cherché à connaître les détails sordides de l’affaire et ignorait donc les circonstances exactes de sa mort. Elle était simplement venue pour honorer sa mémoire. Attendant que l’information soit digérée par Jay, Chris prit une gorgée de café.

▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬


But you know, you know, you know I wanted, I wanted you to stay 'Cause I needed I need to hear you say That I love you I have loved you all along And I forgive you For being away for far too long So keep breathing 'Cause I'm not leaving you anymore Believe it Hold on to me and, never let me go Keep breathing 'Cause I'm not leaving you anymore Believe it
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
I'm Jamie Wilson

avatar


Messages : 101
Points RPG : 34
Date d'inscription : 14/09/2011
Age : 31



MessageSujet: Re: Le temps n'efface pas les bons souvenirs   Lun 19 Mar - 5:43

Jamie fut un peu déçu lorsqu'il s'aperçut qu'elle n'avait plus de contacts avec leurs amis. Il se voyait déjà réunir toute la bande, mais au bout de dix ans il était normal que chacun prenne son propre chemin. Cela l'étonnait tout de même que Tom soit devenu aussi froid envers Chris. Jamie savait qu'il en pensait pour elle à l'époque. Comme quoi...Tout pouvait changer ! Lui même avait évolué, tout comme Christabel ! Il ferait tout de même en sorte de le revoir. Il était curieux de savoir ce qu'il était devenu. Et Jamie n'avait pas d'autres accroches à LA à part ses anciens amis... Heureusement que Chris était là !

Jamie s'aperçut ensuite que le visage de son amie était devenu grave. Elle touillait son café, les yeux baissés. Cela n'envisageait rien de bon !
Lorsqu'elle lui annonça la nouvelle, cela lui fit un choc. Il venait de se prendre une grande claque.
Il aurait pu envisager un départ, une nouvelle vie, un mariage, tout sauf un décès ! Il appréciait beaucoup Emy, même s'il savait que cela n'était pas partagé par Chris à l'époque.
Ne sachant que dire, il but une gorgée de café, le temps d'ingurgiter la nouvelle. Il se demanda alors quelle était la cause du décès. Mais au final, cela ne l'avancerait pas plus. Elle n'était plus de ce monde, point barre.



-Waow... Il se racla la gorge. Je ne m'attendais pas à ça.

Elle était décédée il y a cinq ans...Il était en plein périple marin à ce moment là. Il avait vraiment été coupé du monde pendant cette période.

-Et Jon pas de nouvelles ? Demanda-t-il pour ne pas arrêter la conversation là dessus.

Tu aurais par hasard l'adresse ou le numéro de Tom ? J'irai peut-être le revoir aussi...Ca m'étonne d'ailleurs que vous n'ayez pas plus d'affinités aujourd'hui. Il craquait pour toi à l'époque ! Ceci dit, il est peut-être marié aussi.

Etait-il le seul à ne pas avoir de vie de famille ? Longtemps il avait rejeté cette idée, jusqu'à ce qu'il trouve LA femme.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Admin
One Last Chance

Messages : 1145
Points RPG : 34
Date d'inscription : 16/04/2011
Age : 30
Localisation : Los Angeles



Le Parchemin
Pouvoir(s):
Race: Sorcier
Disponibilité RP: OPEN

MessageSujet: Re: Le temps n'efface pas les bons souvenirs   Mer 21 Mar - 23:14

Christabel s’en voulu d’être celle qui annonçait cette nouvelle à Jamie. Ce n’était jamais facile de jouer le messager et encore moins dans ce type de situation. Emy était son amie à elle aussi même si les deux jeunes filles se mangeaient souvent le nez et se faisait concurrence mais cela faisait partie du jeu. Et puis cela ne servait à rien de se voiler la face, ce que Belle avait surtout reprocher à la jeune femme durant l’adolescence s’était de lui voler son Jay. La juriste savait que c’était stupide et que le jeune homme la trouvait simplement à son goût mais la jalousie ça ne se contrôle pas. Et puis cela n’avait jamais empêché les demoiselles de se faire des virées shopping ou de jouer les mauvaises langues au lycée durant les pauses. Christal posa un regard tendre sur son ami d’enfance qui digérait visiblement mal l’information. En même temps, lorsque l’on demandait des nouvelles de ses anciens camarades on s’attendait plus à des naissances ou autres qu’un emplacement à vie au cimetière. La vie avait tellement changé en dix ans, les membres de leur groupe s’étaient dispersés au vent comme des feuilles en automne. Une contemplation bien triste sur la vie mais pourtant courant de nos jours. La fin du premier cycle scolaire avait très souvent cet effet sur les amitiés, surtout quand tout le monde prenait des chemins différents.

Mais le marin ne s’attarda pas plus que cela sur la mort d’Emy, probablement parce qu’il n’y changerait rien, avec ou sans informations supplémentaires. Il enchaina sur Jon, en remarquant qu’il faisait partie des noms que Chris n’avait pas cité. Elle aurait eu bien du mal à le faire compte tenue du silence radio total dont l’un et l’autre avaient fait preuve durant tout ce temps. Tout ce qu’elle savait c’était qui était partie faire ses études à Brown, ensuite il aurait pu lui arriver n’importe quoi, elle ne l’aurait pas su. Mais elle ne s’inquiétait pas trop pour lui, la fortune de papa lui avait certainement assuré un avenir brillant et facile. Aussi secoua-t-elle simplement la tête de façon négative. Son invité revint ensuite sur le fameux Tom, seul résidu du clan et qui se comportait comme un goujat à chaque fois qu’il se pointait au cabinet avec son air dédaigneux et ses mots persifleurs. Si Chris n’avait pas été une simple assistance, elle se serait permise de lui répondre plus d’une fois avec un certain doigt mais il était un bon client, et elle ne tenait pas à ternir la réputation d’Allan pour une histoire d’ego, pas après tout ce que l’avocat avait fait pour elle.

« C’est peut-être ça le problème justement. Quand je suis revenue de la fac à l’été, on s’est vu plusieurs fois et il m’a fait comprendre qu’il était intéressé. Ça m’a fait rire tu penses bien, pour moi c’était pas sérieux et puis en parallèle j’ai rencontré Sawyer, le bébé, le mariage tout ça. Je pense que l’ego de Tom n’a pas apprécié. »

Du moins c’était l’idée que la future mère se faisait de la situation. Ce qui lui paraissait logique car elle ne voyait pas ce qu’elle aurait pu faire d’autre qui lui vaille autant de froideur de la part de son ancien ami. Reprenant une gorgée de café, elle s’empressa cependant d’ajouter.

« Mais je te trouverai ses coordonnées, elles sont dans son dossier au bureau. Je regarderais ça demain et je t’enverrai un message. Si tu me laisse ton numéro. »

Elle lui lança un clin d’œil enjôleur avec un sourire amusé sur les lèvres. Chris ne se laissait pas facilement abattre, pas après tout ce qu’elle avait enduré dans la vie. Et puis se retrouver en présence de Jamie lui faisait du bien et elle retombait un peu en enfance. Se rappelant la façon dont elle lui téléphonait de façon intempestive pour juste lui dire qu’elle s’était cognée dans la porte ou qu’il n’y avait plus de lait dans le frigo. Aujourd’hui avec les nouvelles technologies ce genre de phrases insignifiantes pourraient de nouveau envahir la vie de Jay en un claquement de doigt.

▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬


But you know, you know, you know I wanted, I wanted you to stay 'Cause I needed I need to hear you say That I love you I have loved you all along And I forgive you For being away for far too long So keep breathing 'Cause I'm not leaving you anymore Believe it Hold on to me and, never let me go Keep breathing 'Cause I'm not leaving you anymore Believe it
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
I'm Jamie Wilson

avatar


Messages : 101
Points RPG : 34
Date d'inscription : 14/09/2011
Age : 31



MessageSujet: Re: Le temps n'efface pas les bons souvenirs   Sam 7 Avr - 11:10

Jamie comprenait mieux, avec les explications de Chris, pourquoi Tom était en froid avec elle. Cela pouvait sembler puéril de réagir ainsi, mais en même temps s'il avait éprouvé des sentiments pour elle, il avait dû se retrouver dans une situation délicate et désagréable. Sa fierté en avait pris un sacré coup. Mais cela ne l'empêcherai pas de reprendre contact avec lui. Après tout, c'était leurs affaires. Jamie n'avait rien à voir là dedans.
Elle accepta de lui donner les coordonnées de Tom s'il lui donnait son numéro. Évidemment, il n'allait pas dire non ! Cela le fit sourire d'ailleurs. Etait-elle toujours aussi accro au téléphone ?
Ado, elle avait le chic pour l'appeler à n'importe quelle heure et pour n'importe quelle raison. Généralement cela ne durait pas très longtemps, car ils habitaient à côté. Mais ils n'avaient pas forcément le droit de sortir à partir d'une certaine heure, même si c'était pour se voir. Dans ce cas, les discussions téléphoniques pouvaient durer un certain temps. Elle l'appelait simplement aussi pour maudire son voisin, ou pour lui dire qu'elle avait un énorme bleu au tibia, ou encore pour lui demander son avis sur telle ou telle chose. Le plus souvent, elle avait déjà sa propre idée en tête, mais elle ne pouvait s'empêcher de le lui demander.

-Bien sûr, lui répondit-il. Mais je te préviens, si tu m'appelles pour un avis ou un conseil sur l'éducation des enfants, je serai dans l'incapacité de t'aider ! ajouta-t-il avec un sourire amusé.

Ceci dit c'était complètement vrai. Elle était plus experte en matière d'éducation que lui !

-En plus, maintenant j'ai moins tendance à l'éteindre, dit-il en inscrivant son numéro sur un bout de papier.

Ado, il était vrai qu'il éteignait aussi son portable pour être tranquille, surtout lorsqu'il allait voir la mer. Mais aujourd'hui, avec les soucis de santé de sa mère, il préférait l'avoir toujours allumé...au cas où.

-Mais je ne sais pas si je fais bien de te dire ça, dit-il en lui donnant le bout de papier.
En tout cas, pas la peine de noter l'adresse, tu la connais.

Jamie jeta un coup d'oeil à la pendule accrocher au mur de la cuisine, et se rendit compte que le temps passait bien trop vite.

-Tu te rends compte que ça fait deux heures que l'on discute ? Va pas falloir que je traîne de trop, dit-il à contre cœur.

Ils avaient encore tellement de choses à se dire... Il serait resté toute la journée, voir toute la nuit à discuter avec elle. Mais il lui fallait aussi rentrer, et elle avait sûrement autre chose à faire. Il ne voulait pas non plus être là lorsque sa famille rentrerait. Il se sentirait mal à l'aise si cela arrivait. Il préféra donc ne pas rester trop longtemps.

-Mais au fait, on parle du passé, mais au jour d'aujourd'hui tu vas être de nouveau maman ! Ce sera une fille ou un garçon ? Et c'est prévu pour quand ? demanda-t-il.

En effet, cela faisait deux heures qu'ils étaient ensemble et ils n'avaient pas du tout abordé ce sujet, alors qu'il l'avait sous le nez. Cela lui paraissait un peu étrange de parler de ça avec elle, mais après tout, il avait loupé la première grossesse, il allait pouvoir être là pour la deuxième.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Admin
One Last Chance

Messages : 1145
Points RPG : 34
Date d'inscription : 16/04/2011
Age : 30
Localisation : Los Angeles



Le Parchemin
Pouvoir(s):
Race: Sorcier
Disponibilité RP: OPEN

MessageSujet: Re: Le temps n'efface pas les bons souvenirs   Ven 13 Avr - 22:41

Christabel fini son café et reposa la tasse sur la table pendant que Jamie lui notait son numéro de portable en disant que ce n’était pas la peine de l’appeler pour les urgences enfantines bien qu’il laisse son téléphone ouvert plus souvent que dans le passé. Elle se demanda pourquoi, lui qui n’aimait pas spécialement être dérangé pour un oui ou pour un non. D’accord ado la blonde n’en avait rien eu à faire et se permettait de lui téléphoner à tout bout de champ mais comme il ne lui disait jamais rien, elle continuait. Adulte ce ne serait probablement pas le cas. Même si un sms par-ci par-là, il n’y échapperait pas ! La jeune femme attrapa le papier que son ami d’enfance lui tendait pour regarder les chiffres puis elle rigola quand lui-même réalisa que ce n’était pas une bonne idée qu’il lui donne ce type d’information. Elle n’osa pas lui confirmer que oui il venait de faire une erreur monumentale mais qu’il était trop tard pour reculer maintenant. Pour son adresse, oui elle savait où vivait madame Wilson. Belle regretta d’ailleurs de ne pas avoir été lui rendre visite plus souvent, pour prendre de ses nouvelles et de celle de Jay au passage. Mais le tourbillon de la vie en avait décidé autrement. Mais ils pouvaient tous encore rattraper le temps perdu. Du moins la future mère l’espérait de tout son cœur. Elle se fit d’ailleurs la promesse de ne plus le laisser s’éloigner d’elle, désormais le brun devrait la supporter jusqu’à la mort.

Chris se tourna pour jeter à œil à la pendule qui se trouvait derrière elle et constata qu’effectivement cela faisait maintenant deux heures que Jamie avait franchi sa porte pour son plus grand bonheur. Kendall et Honoria ne devrait plus tard, et la juriste n’avait toujours pas fini son ménage et il faudrait qu’elle se mette aux fourneaux dans peu de temps si elle voulait que le diner soit prêt pour le retour d’Andrew à la maison. Il fallait aussi qu’elle sache si Ethan rentrait ou s’il passait la soirée avec sa mystérieuse petite amie. Elle voulut lui envoyé un message quand son ami aborda son sujet préféré, son futur bébé. Un immense sourire illumina son visage alors qu’elle passait une main sur son ventre qui s’arrondissait de jour en jour. Elle avait pris un peu plus que pour Honor à la même période mais elle prenait tout à ce niveau alors que pour sa fille, CJ avait grossi des bras, du visage, et des jambes. Là elle bénéficiait d’une poitrine avantageuse et d’une boudée encore raisonnable.

« On ne sait pas encore on veut la surprise avec Sawyer. Mais lui il voudrait un petit garçon, transmettre le nom, la continuation de la famille, tu vois le genre ! »

Elle aurait pu ajouter que cela avait aussi un rapport avec le pouvoir et le rôle qui incombait à la famille Birchwood mais elle ignorait comment Jamie se plaçait par rapport à la magie et puis la blonde se voyait mal lui annoncer son rôle de gardienne et se qui attendait donc ce petit être qui grandissait en elle.

« Mais je suis pas contre, vu que j’ai déjà une fille maintenant avoir l’autre sexe me plairait bien. Et toi avec tes voyages tu n’as pas une femme dans chaque port comme on dit ? Et au moins dix enfants dont tu ignores l’existence ?? »

Jamie n’était pas marié et ne semblait pas avoir d’attache particulière en ville si ce n’était sa mère. Mais cela ne voulait pas dire qu’il n’était pas un don juan et un séducteur hors pair. Chris se rappelait très bien qu’au lycée il n’aurait eu qu’à claquer des doigts pour changer de fille tous les jours. Toutes se pavanaient devant lui et dans les vestiaires des filles avant le court de sport, chacune racontait comme elle aimerait lui offrir sa fleur et comme Christal avait de la chance d’être son amie et qu’elle devrait en profiter pour lui mettre le grappin dessus. Et si la sorcière n’en profitait pas pour sa personne, elle était invitée à glisser un mot en faveur de Machine ou de Bidule. Ce qu’elle n’avait jamais fait car Jay était assez grand pour se trouver des copines tout seule et parce Chris était trop possessive envers lui pour l’envoyé dans les bras d’une fille. Avec un sourire un peu moqueur elle le fixait avec un regard pétillant en attendant sa réponse.

▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬


But you know, you know, you know I wanted, I wanted you to stay 'Cause I needed I need to hear you say That I love you I have loved you all along And I forgive you For being away for far too long So keep breathing 'Cause I'm not leaving you anymore Believe it Hold on to me and, never let me go Keep breathing 'Cause I'm not leaving you anymore Believe it
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
I'm Jamie Wilson

avatar


Messages : 101
Points RPG : 34
Date d'inscription : 14/09/2011
Age : 31



MessageSujet: Re: Le temps n'efface pas les bons souvenirs   Ven 4 Mai - 21:53

Jamie avait du mal à comprendre pourquoi certains parents ne voulaient connaître le sexe de l'enfant qu'au moment de l'accouchement...Si un jour il était amené à devenir père, il voudrait certainement connaître le sexe de son enfant le plus tôt possible ! Il aurait ainsi le temps de se préparer que ce soit pour une fille ou un garçon. Comment pouvaient-ils préparer les affaires du bébé sans savoir si c'était une fille ou un gars ? Rien que pour les vêtements par exemple. Quelque part, il enviait son amie. Il est vrai que jusqu'ici la vie de famille était en bout de liste pour le marin. Mais aujourd'hui, avoir un enfant, il ne serait pas contre. Il ne répétera pas les même erreurs que son père. Lui, il sera là pour ses enfants, quoiqu'il arrive. voilà, encore faut-il trouver LA femme...
Il pensa alors à sa mère et se dit qu'elle ne verrait sans doute probablement pas ses petits enfants. Chris le tira de ces réflexions peu joyeuses lorsqu'elle le questionna sur ses relations amoureuses.

Le cliché du marin ayant une femme dans chaque port le fit légèrement sourire. Il est vrai qu'il avait rencontré quelques femmes et avait passé du bon temps avec elles. Mais Jamie n'avait jamais été coureur de jupon. C'était plutôt les filles qui venaient vers lui, que ce soit du temps de l'école, ou aujourd'hui. Il n'était pas vraiment doué dans le jeu de la séduction, il préférait apprendre à connaître la personnalité d'une femme plutôt que de dire des phrases banales dans le but de l'attirer dans son lit.

-Exactement ! Répondit-il pour rester sur le même ton de plaisanterie.
Non, peut-être pas à chaque port...Mais j'ai passé de bons moments avec quelques femmes oui. Et je me souviens de chacune de ces femmes. Elles avaient toutes leur petit truc qui me faisait craquer.

Évidemment celle qui toucha véritablement et profondément son cœur était Laila. Devait-il lui en parler ? Non, pas maintenant. S'il commençait à lui raconter son idylle, il n'était pas prêt de partir. Et puis, il ne pouvait tout de même pas tout lui raconter pour le premier jour de leurs retrouvailles !

-Aller, ce n'est pas que je m'ennuie, mais j'ai encore des courses à faire, et j'aimerai aller faire un tour au port avant de rentrer. La mer commence à me manquer déjà...dit-il tout en se levant de sa chaise.

Il se dirigea vers la porte de la sortie en compagnie de son amie.

-En tout cas, je suis bien content que tu ne m'ait pas oublié ! Dit-il sur le ton de la plaisanterie.
C'était sa façon à lui de lui dire qu'il était vraiment heureux de la revoir.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
I'm Contenu sponsorisé ◄







MessageSujet: Re: Le temps n'efface pas les bons souvenirs   

Revenir en haut Aller en bas
 

Le temps n'efface pas les bons souvenirs

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
L'Alliance ::  :: Los Angeles, Westside ▬ :: Pacific Palisades ▬ :: Maison de la famille Birchwood ▬-
Sauter vers: